Création de site web, WordPress
WordPress fait toujours figure d’étoile des médias sociaux

WordPress fait toujours figure d’étoile des médias sociaux

Assez couramment, je suis obligé de mentionner à des clients que les blogues ne sont pas morts. Ok, je dois admettre que la période de frénésie autour de ces derniers est derrière nous et que nous sommes maintenant dans une phase de rationalisation où les blogues sont exploités à leur juste valeur. Vrai ! Mais ce n’est pas pour autant que les blogues ont disparus ou doivent être délaissés.

Malgré ce contexte, WordPress fait toujours figure d’étoile des médias sociaux.

C’est l’entreprise Automattic qui édite WordPress.org. Cette année, WordPress a fêté ses dix années d’existence. Dix années au cours desquelles la startup californienne a patiemment mené son embarcation et trouvé sa place au sein d’une compétition plus que féroce. Mais au fil des rachats (Posterous, TumblR…), des changements de cap (Google a préféré concentrer ses efforts sur Google+ en délaissant Blogger) et de l’évolution naturelle de la compétition (Drupal et Joomla s’engageant dans une course à la sophistication de leurs applications respectives), WordPress a su séduire un large public grâce à une application robuste, sécuritaire, évolutif, mais tout en la gardant simple à utiliser.

Le succès de WordPress est indéniable et il n’est pas du tout exagéré de dire qu’il a changé la face du web. Aujourd’hui, près de 69 millions de blogues sont hébergés sur WordPress.com, mais ce n’est que la partie visible de l’iceberg. WordPress est de loin l’outil de gestion de contenu le plus populaire puisqu’il propulse près de 19% de l’ensemble des sites web qui composent l’Internet, soit environ 57% en valeur relative : Usage of content management systems for websites.

Ces données sont à peine croyables, mais c’est bel et bien la réalité : actuellement, 2/3 des sites web n’utilisent pas d’outils de gestion de contenu (uniquement des pages statiques en format HTML), mais sur le tiers qui les exploitent, WordPress totalise 57% de parts de marché. C’est donc une éclatante réussite, pourtant méconnue du grand public.

C’est la simplicité et la robustesse de WordPress qui plaît plus que tout. Mais au-delà de ses atouts techniques, l’éditeur a surtout su séduire des millions de petits clients avec des offres individualisées, grâce notamment à sa capacité de se moduler et s’extensionner à l’aide des milliers de plugins et de thèmes disponibles, répondant à des besoins tout aussi différents les uns que les autres. Tout cela est en grande partie possible grâce à l’indéfectible soutien de la communauté de développeurs et de designers qui gravite autour du produit.

Matt Mullenweg, le grand manitou derrière WordPress, a récemment donné une conférence très enrichissante sur l’avenir de sa plateforme : State of WordPress 2013 by Matt Mullenweg. Au cours de cette conférence, il a détaillé le trajet qui a petit à petit conduit WordPress à évoluer d’un simple moteur de blogue, vers un outil de gestion de contenus évolué.

Ce que nous pouvons en retenir, c’est que le modèle de développement de WordPress est le suivant : séduire les petits commerçants avec une offre simple, afin de lui permettre de créer et gérer son site web efficacement.

En évoluant sous le radar, Automattic a donc su faire de WordPress un composant indispensable du web. Mieux : son offre se positionne comme une alternative très séduisante aux Facebook et autres réseaux sociaux qui ont tendance à oublier trop souvent les bonnes pratiques : Twitter fakes real users’ tweets to promote ad platform.

WordPress est assurément l’outsider des médias sociaux, celui dont on ne parle jamais, mais qui tranquillement, s’imposera dans l’ombre.

Partagez cet article
Load More Related Articles

Facebook Comments

Leave a Reply